Année 2016-2017 :

Choix des films pour le niveau 6ème/5ème

Trimestre I

temps-modernesLes temps modernes Charles Spencer Chaplin USA 19361h23

Synopsis : Tel un troupeau de moutons, les ouvriers se rendent à l’usine, où ils sont soumis au rythme du travail à la chaîne. Un ouvrier, Charlot, perturbe régulièrement la chaîne par sa distraction… Charlot, absorbé par les rouages d’une nouvelle machine, est hospitalisé. Ayant abandonné son poste, il recueille une orpheline et vit d’expédients. Le vagabond et la jeune fille vont s’allier pour affronter ensemble les difficultés de la vie…
Presse : « Quelqu’un ne sait-il pas encore que ce film de Chaplin est un trésor du cinéma mondial ? Lointainement inspiré par René Clair (A nous la liberté), Chaplin y décrit un monde mécanisé où le grain de sable, c’est l’homme. Et il le fait avec une telle grâce poétique et une telle invention burlesque, que Les Temps modernes, âgé de presque 70 ans, enterre toute considération entre vieux et nouveau cinéma. » Philippe Piazzo, Aden

Trimestre 2

brendanBrendan et le secret de Kells Tomm Moore Belgique, France, Irlande 2008 1h15
Synopsis :C’est en Irlande au 9ème siècle, dans l’abbaye fortifiée de Kells, que vit Brendan, un jeune moine de douze ans. Avec les autres frères, Brendan aide à la construction d’une enceinte pour protéger l’abbaye des assauts réguliers des vikings.
Sa rencontre avec Frère Aidan, célèbre maître enlumineur et « gardien » d’un Livre d’enluminures fabuleux mais inachevé, l’entraîne dans de fantastiques aventures.
Presse : « Étonnant outsider, ce dessin animé ne ressemble à aucun autre. Nourri de nombreuses légendes, ancré dans l’histoire d’une époque charnière, entre la fin des cultes païens et l’avènement du christianisme, le récit alerte, tour à tour cocasse et émouvant, ne cesse de surprendre, d’éblouir. Une vraie révélation. »Cécile Mury, Télérama,

Trimestre 3

pivellinaLa Pivellina Tizza Covi et Rainer Frimmel Autriche, Italie 2009 1h40
Synopsis : Artistes de cirque, Patty et son mari Walter vivent dans un camping à la périphérie de Rome. Un soir d’hiver, Patty trouve dans un parc voisin une fillette de deux ans abandonnée par sa mère. Contre l’avis de Walter, elle décide de garder l’enfant chez elle. La petite Asia découvre une nouvelle vie au milieu des saltimbanques, des roulottes et des animaux. Chaque jour qui passe renforce un peu plus la relation entre Patty et la fillette. Mais un matin, Patty reçoit une lettre de le mère d’Asia…
Presse : « Tourné avec trois euros, en lumière naturelle, La Pivellina commence comme une chronique documentaire sur une communauté socialement et géographiquement en marge. Terrains vagues truffés de déchets, bords de routes assourdissants, travées boueuses, cités lépreuses : tel est le décor des saltimbanques, éternels parias parqués derrière des palissades. Ce milieu, Tizza Covi et Rainer Frimmel le connaissent bien, tout comme les interprètes du film dont « la vraie vie » ressemble à celle de leurs personnages. Filmée par un regard complice, leur intimité échappe au misérabilisme et au folklore. Au sein de cette communauté où la solidarité tient du réflexe de survie, la chaleur humaine circule aussi naturellement que les courants d’air. (…) Jusqu’au bout – le film s’achève sur un moment sublime où tout reste possible -, ils s’obstinent à croire en nous, envers et contre tout. » Mathilde Blottière / Télérama

Choix des films pour le niveau 4 ème / 3 ème

Trimestre I

temps-modernesLes temps modernes Charles Spencer Chaplin USA 19361h23
Synopsis : Tel un troupeau de moutons, les ouvriers se rendent à l’usine, où ils sont soumis au rythme du travail à la chaîne. Un ouvrier, Charlot, perturbe régulièrement la chaîne par sa distraction… Le patron surveille le travail à l’aide d’un circuit de télévision interne, ne cesse de demander d’accélérer le travail et fait expérimenter par Charlot une nouvelle machine, un robot pas très au point permettant aux ouvriers de manger sans cesser de travailler. Bientôt, Charlot, absorbé par les rouages de la chaîne, en ressort délirant : il est hospitalisé. Ayant abandonné son poste, il recueille une orpheline et vit d’expédients. Le vagabond et la jeune fille vont s’allier pour affronter ensemble les difficultés de la vie…  «
Presse : Quelqu’un ne sait-il pas encore que ce film de Chaplin est un trésor du cinéma mondial ? Lointainement inspiré par René Clair (A nous la liberté), Chaplin y décrit un monde mécanisé où le grain de sable, c’est l’homme. Et il le fait avec une telle grâce poétique et une telle invention burlesque, que Les Temps modernes, âgé de presque 70 ans, enterre toute considération entre vieux et nouveau cinéma. » Philippe Piazzo, Aden

Trimestre 2

au-revoir Au revoir les enfants Louis Malle France 1987 1h43
Synopsis : En 1944, Julien Quentin rejoint le collège catholique dont il est pensionnaire. Un matin, le père Jean présente un nouvel élève : Jean Bonnet. Peu à peu les deux garçons se lient d’amitié.  Julien finit par découvrir son secret : Jean est juif, vit sous un nom d’emprunt et doit à la générosité du père Jean d’avoir trouvé un refuge dans le collège…
Presse : “Pudeur et probité. Des vieux mots sans doute, mais nécessaires pour définir la beauté sans scories d’un récit tendre comme l’amitié et implacable comme l’Histoire, son honnêteté, sa fidélité à la vérité revisitée, sa capacité à aller au plus près des visages inédits, des regards où tout se lit. Louis Malle n’a pas trahi : ni sa mémoire, ni son ami.” Danièle Heymann, Le Monde, 2 septembre 1987.“Le beau film de louis Malle […] vient à point nommé rappeler aux mémoires défaillantes ce que fut, dans notre beau pays, le racisme, et ce qu’il pourrait être à nouveau. Avec une pudeur, une retenue, une sensibilité rares, loin de tout ‘message’ pesant. (…) «  Annie Coppermann, Les Échos, 7 octobre 1987.

Trimestre 3

Mud-1-400x284Mud  – Sur les rives du Mississippi Jeff Nichols États-Unis 2013 2h10
Synopsis : Ellis et Neckbone, 14 ans, découvrent un homme réfugié sur une île au milieu du Mississippi. C’est Mud : un serpent tatoué sur le bras, un flingue et une chemise porte-bonheur. C’est aussi un homme qui croit en l’amour, une croyance à laquelle Ellis a désespérément besoin de se raccrocher, pour tenter d’oublier les tensions quotidiennes entre ses parents. Très vite, Mud met les deux adolescents à contribution pour réparer un bateau qui lui permettra de quitter l’île. Difficile cependant pour les garçons de déceler le vrai du faux dans les paroles de Mud. A-t-il vraiment tué un homme ? Est-il poursuivi par la justice, par des chasseurs de primes ? Et qui est donc cette fille mystérieuse qui vient de débarquer dans leur petite ville de l’Arkansas ?
Presse : « Le cinéaste se situe dans le sillage des grands récits initiatiques, La Nuit du chasseur (salué dans un étonnant plan subaquatique) et, plus encore, Les Contrebandiers de Moonfleet. L’idéal de l’enfance se heurte aux compromis de l’âge adulte, par la découverte du mensonge et la douleur du premier chagrin d’amour. Dans ce film sensuel et lumineux, Jeff Nichols prend le temps de creuser les relations entre Ellis et son père et de développer de solides seconds rôles — un drôle de scaphandrier joué par Michael Shannon, un as de la gâchette taciturne incarné par Sam Shepard. Le récit progresse au rythme paisible du fleuve, mais la violence peut survenir à tout moment. Qu’elle soit feutrée ou explosive, comme dans l’impressionnante fusillade finale. On savait le réalisateur doué pour la contemplation. Le voilà expert en scènes d’action. » Samuel Douhaire – Télérama

 

Les films sont choisis à partir du catalogue national « Collège au cinéma » lors d’une réunion du comité de pilotage restreint auquel des enseignant(e)s sont conviés. L’ensemble des films du catalogue sont visionnés par la Coordination Départementale et l’enseignant relai. Un équilibre est recherché sur l’année entre films de patrimoine, de genre, cinéma du monde, films tristes ou comiques. La programmation qui en résulte est un choix éclectique qui invite à la découverte…
Share on FacebookTweet about this on Twitter