Côtes d’ArmorIlle-et-VilaineFinistèreMorbihan

 

En 2018, Passeurs d’Images en Bretagne concerne
15 porteurs de projets : 11 associations culturelles et socio-culturelles, 1 service jeunesse, 2 cinémas et 1 association fédérant des cinémas.

 

En Ille et Vilaine :

Comptoir du Doc – Rennes
Le Crabe rouge – Rennes, quartier du Blosne
Le souffle et la Flamme / Cercle Paul Bert – Rennes, quartier du Blosne
Tout à Tout – Rennes
Ciné.MA 35 / Service jeunesse – Saint-Meen/ Montauban de Bretagne
Cinéma Le Club – Fougères
Coef 180- Saint-Malo

Dans les Côtes d’Armor :

Ty Films – Mellionnec
Le service jeunesse de GP3A/ l’UFFEJ – Callac

Dans le Finistère :

Côte Ouest – Brest, quartiers Kérinou et Bellevue
Le Patronage laïc de Lambézellec – Brest, quartier de Lambézellec
Cinéma Toile d’Essai – Douarnenez
Gros Plan – Quimper

Dans le Morbihan :

J’ai vu un documentaire – Lorient
Les Passeurs d’Images et de sons – Sérent

Projets de territoires proposés en co-construction par la coordination régionale :

Projet « Critique numérique » / partenariat L’Image qui parle/ Service jeunesse à Paimpol
La série critique numérique propose à des jeunes de visionner un film de la sélection Zoom Bretagne, puis d’en faire une critique vidéo lors d’un atelier encadré par un·e réalisateur/trice professionnel/le. En 2017, réalisation de « Regards croisés », un film autour de Dans leurs yeux de Séverine Vermersch, encadré par le réalisateur Sylvain Bouttet.

REP

Projet « République des Images », soutenu par le CGET.
La démarche « La République des Images » veut favoriser et qualifier l’expression des populations sur les questions de citoyenneté et sur les valeurs de la République.

UFFEJ Bretagne / partenariat Ville de Lannion : atelier de réalisation d’un « Portrait citoyen »

UFFEJ Bretagne / partenariat J’ai Vu un documentaire à Lorient  : atelier de réalisation d’un « Pris sur le Vif »

Passeurs d'Images en Bretagne représente plus d'une centaine d'actions et concerne en moyenne 5000 personnes par an . La majorité des projets sont menés sur des territoires prioritaires au regard de l'éducation artistique et culturelle, en zone rurale ou urbaine.
La plupart des projets soutenus par le dispositif ont une identité forte et proposent à des jeunes et/ou des publics intergénérationnels de suivre des parcours qui leur permettent un accès à la pratique, des rencontre avec des cinéastes ou professionnels de l'image, et un accès aux œuvres. Ces parcours sont adossés aux cinémas de la région, lieux culturels ou festivals.

CHIFFRES CLÉS en 2017

TOTAL PARTICIPANTS 5000
90 % des projets en zone prioritaire (EAC)
dont 54 % dans des quartiers situés en politique de la ville,
et 43 % concernaient des territoires ruraux ou publics habitant en zone rurale
166 films projetés,
40 intervenants professionnels et cinéastes

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone